Interview

Interview avec Becky Padmore de Global Grasshopper

Une grande partie de la location de voiture aux États-Unis est expressément destinée aux road trips. Ce moyen de transport classique vous permet de découvrir un scintillement de la liberté qui qui joue un si grand rôle dans l’autodéfinition des États-Unis. Un road trip vous permet d’explorer une diversité de paysages spectaculaires (sans en parler de la cuisine) lors que vous traverserez les frontières des différents États. Nous avons demandé à Becky Padmore, une bloggeuse voyagiste du Royaume-Uni et auteure de Global Grasshopper avec son mari Gray, de nous raconter ses expériences de son récent voyage à travers la Californie du Sud.

LVS : La campagne en Californie du Sud est incontestablement belle – des pélicans volant le long du Paradise Cove, les parcs nationaux arides – nous aimerions savoir quel était votre accent personnel lors de votre voyage à LA ? Est-ce vous y avez trouvé la beauté, ou avez-vous été plutôt impatients de sortir de Hollywood et de partir en route ?

B&G : Tant de gens pensent à Los Angeles comme destination de voyage, mais nous adorons vraiment cette ville. C’est un peu l’opposé de Londres (ou nous habitons quand nous ne voyageons pas) – le soleil brille toujours, l’océan est juste devant la porte et les gens vous parlent ! La ville offre un style de vie super et nous aimons regarder le lever du soleil à Griffith Observatory, gouter aux différents plat au farmer’s market et faire du shopping dans les magasins vintage au quartier de Los Feliz neighbourhood.

LVS : Est-ce qu’il y a eu des moments où vous vous êtres soudainement rendus compte que vous vous trouviez à un endroit d’un de vos films préférés ou vidéos de musique ?

B&G : Oui, beaucoup, mais pas toujours tout à coup – évidemment, certains intentionnellement ! Nous sommes fans du film Swingers et sommes allés en pèlerinage au Dresden Rooms (à Los Feliz) ou le gang du film passait son temps. J’ai aussi beaucoup aimé le film Sideways sur la dégustation du vin, Napa Valley nous a donc également beaucoup plu.

Quand nous sommes allés à Santa Monica, nous nous attentions presque à voir Pammy et The Hoff sortir d’une des tours de surveillance en courant, mais je pense que tout le monde s’y attend lors de sa première visite !

LVS : La voiture détient un statut privilégié aux États-Unis, avec les road trips, il semble être de même – et c’est beaucoup plus aventureux que les vacances typiques en Grande-Bretagne. Qu’est-ce qui rend l’Amérique si bon pour les voyages en voiture ?

B&G : Sans aucun doute les belles routes côtières, dont je suis sûre que nous n’en aurons jamais mare de les parcourir. De plus, les routes sont larges, longues et même quand vous roulez à travers le désert, vous passerez auprès de quelques arrêts intéressants le long du chemin (villes fantômes, le plus grand thermomètre du monde… la liste est longue). Évidemment le cinéma et la littérature contribuent également à créer l’image romantique du road-trip américain.

LVS : Quand vous êtes en route, avez-vous le temps de faire connaissance avec les gens ? Est-ce une priorité sur vos voyages ou êtes-vous plutôt passionnés par la découverte du pays lui-même ?

B&G : Faire de nouvelles connaissances est toujours une partie importante lors d’un voyage et c’est aussi pourquoi nous aimons tant la Californie– les gens sont tellement ouverts et n’hésitent pas de parler à des étrangers. C’est super de s’arrêter ou l’on veut et de parler un peu avec les gens que nous rencontrons. Quelques auberges offrent même du vin et des snacks pour accueillir les nouveaux clients et ce sont les petits détails de ce genre qui font autant apprécier la Californie.

LVS : Combien de vos voyages documentez-vous et combien de vos expériences restent des simples souvenirs ? Pensez-vous qu’il est possible d’exagérer ?

B&G : Nous essayons toujours de trouver le juste milieu mais en tant que blogueurs de voyage, il est parfois très difficile de s’arrêter ! Nous prenons des photos et faisons des vidéos un peu partout, mais je ne prends pas forcement des notes. J’ai tendance à écrire tous mes articles à partir de mes souvenirs récents. Il est certainement possible d’aller trop loin dans les deux sens – si ce n’est pas assez, vous risquez de ne pas avoir assez de matière et si vous faites trop, cela vous gâchera votre plaisir du voyage.

LVS : Est-ce que vous vous ennuyez parfois à regarder tout le temps par la fenêtre ? Évidemment, le conducteur y est forcément obligé, mais en tant que passager ? Avez-vous un remède en cas de fatigue ?

B&G : J’ai de la chance que je n’e commence jamais à m’ennuyer en observant les paysages que nous traversons. Je me souviens de notre premier voyage en Californie ou j’étais pratiquement collé à la fenêtre durant tout le trajet – tout était si nouveau et si différent du Royaume-Uni, je ne voulais en aucun cas manquer quelque chose !

LVS : Parce que les anglais et les américains parlent la même langue, les britanniques s’attendent souvent à une plus grande version du Royaume-Uni aux États-Unis – la réalité est souvent un choc. Outre les grandes bouteilles de lait et le manque flagrant de cheddar, est-ce que vous avez un conseil aux compatriotes pour se préparer pour leur premier voyage aux Etats-Unis ?

B&G : Le mode de vie en Californie est beaucoup plus détendu. Soyez juste préparés à ce que les gens commenceront des conversations avec vous aux stations-service, à travers le comptoir d’un restaurant fast-food et même juste en marchant dans la rue. Ne vous inquiétez pas – ils ne seront pas bizarre ou trop familiers – mais simplement intéressés à faire votre connaissance.

Vous aurez également un grand choix culinaire – les portions sont plus grandes et si vous pensez à un restaurant ou un plat précis que vous aimez, vous trouverez généralement un endroit qui répond exactement à ce que vous cherchez.

Oh, et si vous visitez Los Angeles, vous vous rendrez compte que personne ne marche ; ils prennent tous leurs voitures, même si ce n’est juste pour parcourir simplement quelques pâtés de maisons.

LVS : Finalement, est-ce que vous pouvez recommander un trajet précis à travers la Californie d’environ une semaine qui est incontournable ?

B&G : C’est une question difficile car il y a tellement d’endroits merveilleux à visiter en Californie. Personnellement, je commencerais à Beverly Hills, Los Angeles, pour me diriger vers la côte de Malibu et visiter quelques des magnifiques baies dans le coin (Paradise Cove et la plage El Matador), puis aller plus loin sur le Pacific Highway en passant par Santa Barbara, Avila Beach, Monterey bay, Camel-on-Sea et puis finir le voyage à San Francisco.

Si vous avez le temps, vous devriez vraiment essayer de visiter la Napa Valley, la région viticole magnifique de la Californie. Mais comme nous, vous voudrez probablement y retourner pour voir tous les endroits que vous avez manqués après votre première visite !

Vous pouvez regarder les images du road trip de Becky et Gray ici et ici (en anglais).

Photos

Loading...